7 mystères du Pérou que vous ne connaissez probablement pas: de l’ayahuasca aux lignes de Nazca

Mystères du Pérou

Qu’on y voyage ou non, il existe de nombreuses raisons de s’intéresser au Pérou : la beauté de ses paysages, ses habitants, son artisanat… sa riche histoire est l’hôte de plusieurs mystères que vous ne connaissez probablement pas. Voici donc 7 mystères susceptibles de vous intriguer.

1-    Les lignes de Nazca

Les fameux géoglyphes de Nazca datent de 600 av. J.-C. Leur réelle signification demeure un mystère, mais la thèse d’un calendrier astronomique est suppolignes de nazca araignéertée. Certains avancent même qu’il s’agit de l’œuvre d’extraterrestres…

Le seul moyen d’admirer ces lignes est par la voie des airs (un conseil : déjeunez léger avant d’y aller… et préférez y aller en matinée, apparemment il y a moins de turbulence!). Vous pourrez entre autre admirer un fabuleux condor, un colibri, un mystérieux astronaute et multitudes lignes droites s’étalant parfois sur plusieurs kilomètres.

De nombreux produits culturels (et de notre boutique) arborent les lignes de Nazca.


 

2-    La pierre de 12 angles : vestige du génie des Incas

pierre-12-anglesÀ Cusco, ancienne capitale Inca, les espagnoles ont construit par-dessus les anciens monuments Incas les nouveaux édifices au style colonial. Cependant,
les vestiges de l’ancienne cité sont encore bien visibles. Au détour d’une ruelle, vous remarquerez peut-être plusieurs touristes prendre des photos d’un ancien mur Inca. Ce mur comporte une roche qui, comme son nom le dit, comporte 12 angles (au lieu d’un modeste 4). Ce qui surprend c’est avec quelle précision cette roche a été assemblée avec toutes les autres à la perfection.


 

3-    Le trésor au fond du lac titicaca

atahualpa
er à Lima

Le dernier grand Inca, Atahualpa, a été capturé par les espagnols (le conquistador Pizarro pour êtr plus précis) à Cajamarca en 1532. Afin d’avoir la vie sauve, les conquistadors exigèrent une rançon grandiose, soit suffisamment d’or et d’argent pour remplir la pièce où Atahualpa était prisonnier. On parle ici de 35m2 avec une hauteur de 2 mètres.

Selon la légende, le trésor voguait sur les eaux du lac Titicaca lorsque les mariniers apprirent que les espagnols n’avait pas tenu parole; ils avaient exécuté Atahualpa.

Les mariniers, frustrés, auraient jeté le trésor dans les profondeurs de l’immense lac Titicaca. Le trésor n’a jamais été retrouvé.

La fiction se rapproche parfois énormément de la réalité! En 2013, des fouilles archéologiques du fond du lac a mis en lumière l’existence de trésors cachés.


4-    La légende de Mama Ocllo et Manco Capac

Statue de Manco Capac à Lima. Source de l’image : Image : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Manco_Capac_Statue_Lima_La_Victoria.jpg

Le Dieu soleil Inti, voyant à quel point les hommes vivaient de façon désorganisés, donna naissance au couple de Manco Capac et Mama Ocllo. Il leur donna comme mission d’organiser les hommes en civilisation avec comme culte le soleil. Sortis des eaux du lac Titicaca, ils se seraient dirigés vers le nord afin de fonder le nombril du monde : Cusco, la capitale Inca. Ainsi fut fondé l’empire Inca.

Le mystère : Le couple serait selon les historiens mytique. En raison de l’absence d’écriture, il est en effet difficile de savoir si ces personnages ont réellement existés. Cependant, il existe à Cusco, « el Inticancha » que l’on appelle aujourd’hui Coricancha (les vestiges du temple du soleil) et ce temple aurait été fait pour Manco Capac. Il y aurait été momifié et conservé. On en conclu donc que Manco Capac aurait bel et bien existé, mais…

 


 

5-    Les rituels de l’ayahuasca et du San Pedro

Source de l'image: http://www.4biodiversity.org/get-involved/art-for-life/pablo-amaringo/?lang
Peintre Pablo Amaringo et une de ses créations. Source de l’image: http://www.4biodiversity.org/get-involved/art-for-life/pablo-amaringo/?lang

Premièrement : je ne vous recommande pas d’essayer ces substances hallucinogènes. L’ayahuasca et le San Pedro ne sont vraiment pas sans risque. Néanmoins, les rituels entourant l’ayahuasca et le San Pedro sont fascinants; c’est pour cette raison que nous vous en parlons aujourd’hui et non pour vous inciter à en consommer.

Ceci étant dit, l’ayahuasca est consommée depuis plus de 4000 ans en Amazonie et est utilisé pour ses capacités curatives. Il vous permettra de prendre connaissance de l’origine du monde, d’entrer en contact avec les esprits et la nature et purger les maux de votre âme et de votre esprit.

Sachez que l’ayahuasca est en fait hallucinogène, donne des nausées et vomissements… ces derniers font partie intégrante de l’expérience puisqu’il est nécessaire de vous purifier avant d’entrer en contact avec les esprits.

Pablo Amaringo est un célèbre peintre péruvien qui a réalisé de véritables chefs d’œuvres à faire rougir de honte n’importe quelle couverture de cd de Pink Floyd.

san_pedro
Fresque représentant des prisonniers qui vont boire du San Pedro avant d’être sacrifié!

Le San Pedro, lui, se trouve davantage sur la côte désertique. Elle avait plusieurs usages : une de ceux-là était pour les prisonniers de guerre qui devaient en consommer avant d’être sacrifié. De nombreuses fresques peintres sur les huacas du désert péruvien en témoignent.

Le San Pedro promet à ses consommateurs un grand voyage spirituel où il est possible de se connecter directement avec les divinités et d’avoir une meilleure compréhension du monde qui nous entoure.


 

6-    Offrandes à la Pachamama

marché bolivien
Vous voyez derrière des foetus de lamas pour vos rituels!

Alors que j’étais à La Paz en Bolivie, une mystérieuse odeur s’est mise à envelopper les quartiers comprenant entre autre le marché de « las brujas » (des sorcières). Les commerces faisaient brûler à l’entrée de leur commerce des préparations offertes en offrande à la pachamama (terre mère).

Si vous visitez le marché de las Brujas (ou encore tout autre marché de sorciers au Pérou ou en Bolivie), vous y retrouverez de mystérieux objets, dont un des plus surprenant : des fœtus de lamas asséchés.


 

7-    Les pyramides (huacas) des Moche du désert péruvien et ses trésors enfouies

el brujoPremièrement, sachez qu’elles ne sont pas des pyramides aussi spectaculaires que ceux d’Égypte, mais plutôt à de petites collines dispersées un peu partout dans le désert péruvien.

Construites par les Moche (prononcé « motché »), elles ont été construite dès 100 après J.C. 2 célèbres huacas se trouvent à Trujillo (au nord du Pérou) : la huaca del sol (du soleil) et la huaca de la luna (de la lune). Si cette première a plutôt souffert de l’érosion (le phénomène El Nino), la huaca de la luna arbore de nombreuses fresques, montrant clairement des cérémonies d’exécutions, guerriers, divinités, etc.

Le mystère : il existe multitudes huacas qui n’ont pas encore été exploré. Le sol du désert péruvien renferme de nombreuses céramiques authentique Moche que, lors de votre passage dans des villages, il vous est possible d’en trouver… et d’en acheter. Sachez cependant que de tenter de sortir tout trésor archéologique du Pérou est vivement réprimandé. Optez plutôt pour une jolie réplique.

Tout cela ne réveille pas l’Indiana Jones en vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *