Les crèches de Noël au Pérou; des crèches aux saveurs locales

creche perou

La conquête des colons espagnols au 16e siècle a radicalement transformé la culture des peuples indigènes des pays andins. Curieusement, au lieu de résister à la conversion au catholicisme, les peuples natifs ont rapidement embrassé les croyances des Espagnols. Cette adoption rapide du catholicisme s’est cependant faite de façon plutôt originale; ils ont changé les représentations religieuses européennes à leur goût.

Un peu d’histoire

Afin d’éradiquer la culture inca à jamais, les Espagnols avaient alors instauré les fêtes catholiques sur les dates où l’on célébrait les fêtes des dieux des Andes. Les peuples andins ont certes adopté les fêtes catholiques, ils les ont tellement adaptés que l’on prétend même que ces peuples ont caché leurs rites païens dans ces célébrations religieuses.

Il en découle des créations plutôt originales avec le catholicisme tel qu’on le connaît. Les crèches de Noel, par exemple, diffèrent particulièrement de ce que la tradition judéo-chrétienne nous a habitué.

L’enfant Jésus né sous la chaude haleine d’un lama?

L’image ci-dessous représente une crèche des Andes. Certes, on s’y retrouve avec des moutons, des chèvres, des ânes… mais surpris, le lama s’y retrouve (toujours en doute si c’est un lama ou un alpaga? Lisez notre billet à ce sujet). Les rois mages eux portent fièrement une tuque (chullo) typiquement péruvienne. Et bien sûr, les personnages ne sont pas des Caucasiens, mais son de la couleur locale.

Source de l'image : http://unbelievabletoys.ch/uploads/images/showtime/creches-de-noel/amrique-du-sud/perou/perou-grande.jpg
Source de l’image : http://unbelievabletoys.ch/uploads/images/showtime/creches-de-noel/amrique-du-sud/perou/perou-grande.jpg

Le saviez-vous?

Les Espagnols ne se sont pas contentés que de détruire ou de bâtir par-dessus les constructions incas. Comme c’est le cas à Cusco, où des bâtiments coloniaux ont été bâtis sur les fondations de constructions de l’empire. Sur la photo ci-dessous, la fameuse pierre de 12 angles, constituant le mur de l’ancien palais. 12 angles? Oui oui! Les Incas avaient cette capacité d’ajuster à la quasi-perfection les pierres, et ce, sans ciment.

 

source de l'image : sxc.hu

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.